L'ANTRE SONORE EN CARAVANE…

Dans ce lieu nomade de création électro-acoustique construit à partir d’objets issus du chaos des déchets, de capteurs, filtres et amplis, l’Antre Sonore et ses Hôtes vous invitent à trouver ensemble le jeu de l’écoute primordiale.

 

Issus de collectes sur les trottoirs, caves et dépotoirs, jardins et hangars abandonnés, les objets sonores réalisés, transformés, mis en son et en espace appellent les promeneurs au jeu et à la disposition d’écoute.

 

Chacun est invité à rendre musicale son approche de la vie, de la ville, du village, de la caverne et de ses habitant(e)s.

…COMME SI VOUS Y ÉTIEZ

Déroulé d'une session de ± 20 minutes pour ± 15 personnes de tous âges encadrées par 3 musiciens :

  1. À l’extérieur, les musiciens (Sergio, Résonn’R et Aguyoyo) invitent le public à l’écoute et au jeu musical, ils prêtent une baguette à chacun. Le public entame alors un moment de découverte des objets sonore. Du chaos naît une écoute, un groupe.
  2. Résonn’R distribue quelques codes gestuels et une musique se construit, s’écoute, se joue, se noue entre les gens.
  3. Le groupe ainsi constitué est invité à rendre les baguettes et à poursuivre sa découverte, coiffés chacun d’un chapeau, dans l'Antre sonore. Un nouvel instrumentarium s’offre alors à eux, des sons mystérieux sont déjà en présence, l’enregistrement est lancé.
  4. Chacun trouve sa place, son son, son écoute. Une proposition nait du chaos, Résonn’R fait silence autour, appuie le tempo, invite l’écoute et chacun propose sa voix.
  5. Une boucle sonore de caoutchoucbasse est exécutée et enregistrée pour guider l’orchestre, provoque des arrêts, isole et déforme les sons, mixe les voix de chacun, propose une citation choisie à partager au micro. La musique se fait différente et particulière à chaque instant, entre chacun.
  6. Puis vient un moment où Résonn’R invite au silence, chapeaux bas, on applaudit chacun et l’on retourne dans la vie.

L'ÉQUIPE

Julien Toussaint, dit Résonn'R, est l'initiateur de l’Antre Sonore. Il débute la batterie en 1984 et aborde les répertoires du jazz, du rock, puis du reggae et du rap, il est diplômé du Music Academy International en 2001. Lors de nombreux voyages, il s’initie aux percussions traditionnelles tels que les tablas à Bénarès, le zarb à Téhéran, le gamelan Balinais, aux chants et rythmes qataris, au congoma et au conte à Dakar… En 2000 il intègre le collectif de conteurs et de musiciens de l’Étoile et la Lanterne pour des contes musicaux et veillées d’oralité partagée, les Auberges de la Parole où le public devient act-auditeur. Résonn’R s’est associé avec Spray Lab et participe à la construction de L’Ôtre Ville, création pluridisciplinaire.

 

Suivant le contexte, Résonn'R invite :

William Nurdin (WN), multi-instrumentiste, guitariste de formation, son one man band xUlFni développe un set instrumental électroacoustique où se côtoient synthétiseurs analogiques et percussions de peaux de chèvre. WN anime depuis 2011 un programme de radio libre, À Propos de Minos, une scène ouverte hebdomadaire émise en direct de l’itinérance de WN. [nwwn.tk] [aproposdeminos.tk]

Guy Constant, musicien percussionniste, il débute les percussions en autodidacte en 1984 et étudie sérieusement le djembé au Mali auprès de Séga Sidibé, de 1988 à 1993. Multi-instrumentiste très polyvalent, il exprime ses talents au sein du groupe Akacombé dont il est le fondateur et travaille en improvisation comme en musique écrite avec la danse, le théâtre, le conte… [groupe-epo.jimdo.com]

Serge Laly, conteur et l’un des fondateurs de l’Étoile et la Lanterne, qui développe des assemblées poétiques comme l’Auberge de la Parole. Il partage avec Résonn’R le goût de la circulation des mots et des rythmes, il est devenu l’un des caravaniers sonores. [letoileetlalanterne.jimdo.com]

Jérémy Schwartz, dit l’Architext, est un artiste issu du mouvement graffiti. Peintre, plasticien, il s’oriente, après des études d’architecture, vers la réalisation de fresque et la construction d’espaces scénographiques notamment au sein de l’association Spraylab et de L’Ôtre Ville. Ce bricoleur sans limite initie à la lutherie sauvage les amateurs de l’Antre Sonore dans l’atelier Construc’Son qui s’invite parfois aux côté de la Caravane.

Julian Rivierre, dit Maître de Cacophonie, est artiste multimédia et développe un audiographisme qui sculpte l'espace et le temps immédiats. Les vibrations acoustiques des harpes africaines se mélangent au traitement et à la génération de signaux par instruments électroniques. Suivez le loup wolof !

Également Florent Collin et bien d'autres collaborateurs épisodiques…